Loi vitres teintées : 2 millions d’automobilistes vont être hors-la-loi

LOI VITRE TEINTEES – L’interdiction est tombée : vous allez devoir abandonner les vitres surteintées à l’avant de votre automobile. Êtes-vous concerné, comment faire pour se mettre aux normes, combien ça coûte ? Metronews vous explique.

 

 

Un « réel danger en matière de sécurité routière », qui prive le contact visuel entre automobilistes. C’est par ces mots que le ministère de l’Intérieur décrit vos vitres trop teintées et annonce leur interdiction.
Un danger pour la route mais aussi un problème pour les forces de l’ordre qui doivent bien vous voir pour contrôler que vous ne téléphonez pas au volant et que vous portez bien votre ceinture. Comment cela va se passer pour vous ? On fait le tour de la question.
Qui est concerné ?
Tous les automobilistes qui ont un teintage de leurs vitres avant supérieur à 30%. Leur nombre est estimé à 2 millions. Concrètement, les vitres teintées des voitures les plus courantes respectent cette limite, qui est le taux exigé pour l’homologation des véhicules sortant d’usine. Mais certains modèles de luxe ou des voitures « tunées » (par vos soins ou achetées d’occasion) peuvent être concernés. Quand la vitre est plus opaque qu’un modèle de série, il faut voir un garagiste spécialisé.

Combien ça coûte… si vous n’êtes pas aux normes ?
Les personnes ayant fait surteinter les vitres avant de leur voiture seront sanctionnées à partir du 1er janvier 2017 d’une amende de 135 euros et d’un retrait de trois points du permis de conduire

Combien ça coûte… de se mettre aux normes ?
Selon les constatations de Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 Millions d’automobiliste, il faut compter 90 euros à 100 euros pour faire retirer la surteinte de vos vitres par un professionnel.

Lire la suite sur lci.fr

 

 

Partagez cette page :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn